Actualités Flux RSS

Silence... Ca tourne !

Silence... Ca tourne !

13/01/2020

Retrouvez notre passage dans le magazine TOUT COMPTE FAIT diffusé ce samedi 11 janvier sur France 2. Le sujet du reportage ? La maison « zéro facture » ! | En savoir plus

La construction de nos nouveaux bureaux passifs

La construction de nos nouv...

10/01/2020

La construction de nos nouveaux bureaux passifs attenant à notre nouvel atelier a débuté cette semaine ! | En savoir plus

Maison Passivbois à KERFOT (22)

Maison Passivbois à KERFOT ...

03/01/2020

La pluie n'entache en rien la motivation de nos équipes ! La grande flaque d'eau devant cette maison de Kerfot (22) en est la preuve. Maison avec 3 chambres et un bureau de 136 m². | En savoir plus

Maison bois à Guipavas (29) Gamme PASSIVBOIS

Maison bois à Guipavas (29)...

17/12/2019

Chantier en cours d une maison bois Passive sur Guipavas. Composée de 3 chambres, d'un bureau et d'un garage, cette maison offre une surface habitable de 144,68 m2. Le noir et blanc offre un côté trè... | En savoir plus

Projet maison ossature revêtement à l'enduit, Kervignac (56). Gamme sur-mesure AKABOIS.

Projet maison ossature revê...

09/12/2019

Cette maison réalisée sur plan possède une surface habitable de 123m2. Composée de3 chambre et d'un grand bureau de 12m2, elle est le résultat de notre dernière innovation nous permettant aujourd'hui de... | En savoir plus

Akabois : une histoire longue de 60 ans...

La famille Kerdilès : 60 ans d'expérience en construction

La famille KERDILES, c’est plus de 60 ans d'expérience du bois et de la construction de tout type de bâtiment, grâce à un savoir-faire transmis de père en fils depuis 1950. L'entreprise AKABOIS est issue de cette tradition familiale.

 

 

Tout commence dans les années 1950 avec Henri KERDILES

En 1950, Henri KERDILES, âgé de 34 ans et titulaire d'un CAP Charpentier-Charron, s'installe à son compte à Saint-Sauveur, sa commune d'origine. La modernisation du monde agricole débute alors et son activité tourne vite autour des besoins agricoles : réalisation de clayettes pour les pommes de terre, de charrettes pour les transports à la ferme, puis fabrication et montage de hangars agricoles. Suite logique de l'activité : la construction de maisons individuelles, pour laquelle l'entreprise se dote d'un nouvel outil de sciage.Il y a une cinquantaine d'années, un jeune ouvrier né à Saint-Sauveur, Henri KERDILES, âgé de 34 ans et titulaire d'un CAP Charpentier-Charron, s'installe à son compte dans sa commune d'origine.

1975 : Alain KERDILES reprend l'entreprise de son père

En 1975, Alain KERDILES, âgé de 23 ans et diplômé de l'enseignement supérieur de commerce de Brest, intègre l'entreprise pour y travailler aux côtés de son père. Dans les années 1980, l'entreprise KERDILES s’attaque à de nouveaux marchés tels que celui des salles de sport où elle utilise une nouvelle forme de bois : le lamellé-collé nécessaire pour les grandes portées de charpente.

2005 : une nouvelle enseigne, Akabois

En 2005, de retour d'un voyage d'études au Québec sur la construction à ossature bois (97 % du marché nord-américain), Alain KERDILES crée l'entreprise AKABOIS. L’objectif : répondre aux défis des économies d'énergie et du développement durable. L’équipe est alors composée de 10 personnes : 4 sont chargées de la commercialisation des maisons bois, du bureau d’études et de la conduction de travaux, 3 travaillent à l’atelier de fabrication et 3 sur les chantiers.

 

2010 : développement d’AKABOIS en Bretagne

En 2010, Géraldine KERDILES, fille d’Alain KERDILES, rejoint l’entreprise en tant que responsable de site afin de développer l’activité. Une nouvelle gamme est créée : les maisons Eko’bois, maisons bois sur plan-type qui rendent la maison bois accessible au plus grand nombre. AKABOIS se lance alors sur le marché de l’extension bois et décide d'élargir son champs d'intervention à toute la Bretagne : Finistère, Côtes d'Armor, Morbihan, Ille et Vilaine.

 

En 2011, l’atelier de fabrication est modernisé via un investissement de 500 000 € HT, afin d’optimiser la qualité de fabrication et améliorer les conditions de travail des salariés. A ce titre, un contrat de prévention est signé avec le département des Risques Professionnels de la CARSAT Bretagne.